Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 21:08

http://www.dramalikethedj.com/wp-content/uploads/rihanna11.jpg

 

La traduction provient complétement du site "Rihanna-Diva"

 

La dernière fois que j’ai rencontré Rihanna, c’était à New York où elle tournait une publicité pour l’eau de coco « Vita Coco » et passait du temps avec sa grand-mère à l’occasion de son 75ème anniversaire. On s’était rencontré plusieurs fois auparavant, lors d’un séjour de 11 jours à Londres durant lequel elle a performé au Brit Awards, commencé à travailler sur une émission de mode qui sera présentée par Nicola Roberts des Girls Aloud, et dont elle sera la productrice, fêté son anniversaire, assisté à un dîner pour la Fashion Week, et se préparait pour la sortie de « Battleship », son premier essai dans la comédie qui devrait arriver 1er du box office dans près de 25 pays.
Rihanna nous a donné rendez vous pour le diner, dans un restaurant italien attaché à son hôtel, dans Park Avenue. Très vite, nous avons compris pourquoi. L’avant du bâtiment est assailli par les paparazzis. « Je suis ici depuis 8h du matin,» m’avoue l’un d’entre eux. Rihanna s’est terrée à l’intérieur pendant la journée entière. Et ils sont toujours là à 22h30. (Ils n’arriveront pas à avoir leurs photos ; il est possible de rentrer dans le restaurant sans quitter l’hôtel.)
Peut-être ai-je posé les mauvaises questions, peut-être avait-elle passé une mauvaise journée ou peut-être les paparazzis lui ont pris la tête, mais l’interview n’a pas particulièrement pris un bon départ, comme vous le constaterez. (Les choses se sont améliorées ; et lors de nos rencontres précédentes, elle a été charmante et un vrai rayon de soleil.) Elle arrive avec son assistante Jennifer et son garde du corps Mark. Ses ongles viennent d’être faits, son corps de danseuse élancé est enveloppé dans une nouvelle veste Balmain en cuir – choisie cette après-midi par un acheteur personnel, son amie. « Elle va dans les magasins et me prends des choses cools, » clarifie t-elle. «Cela rend les choses plus faciles pour moi, lorsque tu as ces charognards sur le trottoir toute la journée. »
Elle examine le menu, et questionne le serveur avec zèle. « La sauce est à l’intérieur ou à l’extérieur ? » ; Les pâtes sont faites avec du vinaigre ? » ; « Je peux l’avoir sans truffe ? » ; « Quel est ton préféré ici ? » Et ainsi de suite.
Ses exigences pour la carte des vins sont moins compliquées.
« Je veux juste des bulles, » décide t-elle.
 
De quoi as-tu parlé durant tes réunions aujourd’hui ?
Il s’agissait de mode aujourd’hui. Mais je ne peux pas encore en parler. Et quelques trucs pour « Vita Coco ».
Tu élargies la marque « Rihanna » ?
Toujours ! Toujours. C’est l’une de nos spécialités. Tout est une question de développement. De quelque manière que ce soit. Je suis très créative, j’aime donc trouver différents exutoires pour être créative.
Tu produis également ta 1ère émission télé. Quel patron es-tu ?
Je suis du genre à te dire lorsque les choses sont géniales et lorsque ce n’est pas le cas [elle sourit]. Sinon, tu ne le sauras jamais.
Tu étais à Londres pour la Fashion Week. Comment est-ce que c’était ?
Je n’ai pu assister à aucun défilé, mais je suis allée à la soirée de Stella [Stella a animé une fête décrite comme « la soirée de la saison »]. C’était génial.
Quels souvenirs gardes-tu de cette nuit ?
Kate Moss !
Etait-elle sexy ?
Oui ! Y a-t-il des jours où elle ne l’est pas ? Ça et [l’éditrice du « Vogue » américain] Anna Wintour m’a dit qu’elle adorait mes cheveux blonds. C’était une soirée entre filles.
Tu apprécies les soirées entre filles ?
Oui. Nous avons organisé une soirée d’anniversaire après les Brits. C’était une sorte de soirée pour fêter à la fois un anniversaire et les Brits. Mon anniversaire tombait la veille des Brits, nous n’avons donc pas vraiment pu faire la fête. Nous sommes juste allés diner. Et la soirée suivante, on a foncé.
Ça a fait la une des journaux. On dirait qu’il y en a plus chaque semaine.
L’Histoire.De.Ma.Putain.De.Vie. Cela fait un moment que je n’ai pas été à New York, les paparazzis sont donc un peu excités [cette semaine].
Ils sont peut-être excités par toutes les tenues que tu ne portes pas.
Et donc ? Ce n’est pas un scoop ! Ha ha !
Jeudi soir, tu as été photographié allant dans un restaurant avec un pull complètement transparent.
[Rires]Tu sais, ce n’est pas la première fois. C’est genre la centième fois que je porte un haut comme ça. Je n’ai jamais eu peur de faire ça. C’était approprié pour l’occasion.
Quelle était l’occasion ?
Ni une réunion. Ni l’église ! [Rires] J’ai appris à ignorer l’attention. C’est ce que je fais. Je vis ma vie et ils la décrivent. Beaucoup de choses dont je me fou que les gens sachent, mais c’est comme ça. C’est devenu ainsi.
Tu aurais pu mettre une veste.
J’aurais pu. Mais alors, je me serais menti à moi-même. Si les caméras n’auraient pas été là… Tellement de fois je me suis habillée de cette manière, et vous ne l’avez pas vu. Je m’habille comme ça tout le temps. Ca ne m’apporte pas d’attention positive. Il est donc hors de question que je puisse faire ça pour ma carrière. Ou les médias.
Des réactions venant des hommes sont plutôt positives.
Venant d’un homme lui-même ! [Rires]
Cela n’a donc aucun sens de jouer avec les appareils photos ? Par exemple, certaines personnes ont étudié l’incident avec le fermier irlandais et pensé « jolie coup de publicité ».
Les gens pensent vraiment çà ? C’est de la grosse connerie. Je déteste ça. Ce n’est pas agréable pour moi de voir mon nom tous les jours dans la presse. As-tu envie de te réveiller tous les jours et de lire des choses te concernant ? Tu as vraiment envie de faire ça ?
Il y a une école de pensée qui dit que cela aide à vendre des albums.
J’aurais dis ça si c’était pour mon 1er album. Mais à ce moment, j’ai une plateforme de réseaux sociaux qui peux vivre sans les paparazzis. Tu sais, le fermier a vraiment… [rires] Il a arrêté une partie de ma vidéo. Ce n’est pas quelque chose que je peux rattraper. Lorsque l’on tourne, le temps c’est de l’argent. Personne ne gagne dans cette situation. Personne à part le fermier. Car il était partout dans les journaux.
Il continue à donner des interviews à ce sujet aujourd’hui.
Tu sais, je donne toujours des interviews le concernant aujourd’hui.
Il a dit qu’il allait donner ton nom à une céréale.
Bien, ça a intérêt d’être bon.
La semaine dernière, tu as contrarié ton ancien pasteur en Barbade. Il a dit que les jeunes comptent sur toi pour les guider, et « qu’en temps que jeune femme, elle ne montre pas le bon exemple ». Il prie pour toi.
J’ai vu cela. Je pense la même chose pour ça, comme pour tout le reste. [Citant sa chanson « Cheers (Drink to That »] Les gens parleront quoique tu fasses.
Pourquoi est-il sorti et a-t-il dit cela maintenant ?
Je ne sais pas s’ils sont déjà allés le voir. Ou pensés à lui. Ou su où il se trouvait.
Quelqu’un l’a poussé ?
Oh non; je sais exactement qui sait. C’est [elle donne le nom d’un journal anglais]. Ils font cela tout le temps. Ils vont littéralement en Barbade toutes les semaines pour obtenir une histoire me concernant. Ce sont les mêmes personnes à chaque fois, parce que mes amis me l’ont dit. Pour obtenir des ragots. Vraiment.
Ce ne sont pas des ragots brillants alors, n’est ce pas ?
C’est quelque chose qui me concerne, et qui est assez bon pour eux. Et ils cherchent depuis 7 ans. Tu sais, je suis la seule à connaitre mes ragots et je leurs ai dis plus que ce que je voulais que les gens sachent. Il ne reste rien. Il ya des choses que j’ai dis au monde entier, et que les gens en Barbade ignoraient. Pour moi, c’est hilarant [avec un ton de voix qui indique que ce n’est rien d’autre]. Hilarant. Vraiment.
Ils frappent donc aux portes des gens sur l’île ?
Oui. Tu vois – Ils offrent de l’argent pour cela. Et c’est imprudent. Mais c’est comme ça. C’est leur crédibilité en tant que journal.
Peut-être que le pasteur ne peux pas offrir un nouveau toit à son église. Certains biens peuvent provenir de là.
Tout le monde n’accepte pas l’argent. Je ne peux donc pas parler pour lui. Mais il a donné son avis.
J’imagine que c’est là que Twitter t’aide.
Oui, j’ai l’impression que ces dernières années, les fans et moi avons eut beaucoup de déconnections qui ont causé… qui ont fait de la place à beaucoup d’idées fausses, et cela peut être nocif à une marque. Je parle à mes fans un par un ; les réseaux sociaux leurs permettent de voir qui je suis. Ils assemblent tout ça avec les photos [dans les journaux à sensation] et ils savent ce qui est vrai ou pas.
Tu as 18 millions de « followers ». Tu dois tout le temps être en ligne.
Je ne passe ma journée à répondre.
Combien de fois par jour ?
Cela dépend. Des fois, je vais y aller une fois par jour. Quelques fois, j’irai 20 fois. Ou si j’ai mon Ipod, je « twitterai » des paroles de chansons.
J’en ai vu un bon récemment : « J’aime quand tu me fais un cunnilingus / Je déteste quand tu me donnes mal à la tête » [« I love it when you give me head/I hate it when you give me headaches ». Il s’agit d’un jeu de mot qui n’a plus aucun sens quand on le traduit en français]
[Elle se tord de rire]C’est le tweet le plus véridique que j’ai jamais posté. Ha ha ! Tu ne préfères pas une fellation à un mal de tête ? [« Give head » veut dire à la fois fellation et cunnilingus.]
 
Comme d’habitude chez elle, il y a une certaine polémique qui vient juste de faire surface. Ces derniers jours, son ancien petit ami Chris Brown et elle, ont sorti des remixes de deux chansons, « Birthday Cake », et « Turn Up the Music », chacun performant sur le titre de l’autre. Chris Brown a horriblement agressé Rihanna alors que le couple se rendait au Grammy 2009 en voiture, et purge actuellement un sursis de 5 ans avec mise à l’épreuve pour cette attaque.
Alors que sont apparut des soupçons que le couple serait à nouveau en bons termes, plusieurs associations ont condamné fortement et publiquement la nouvelle musique, comme étant un comportement classique de victime de la part de Rihanna – revenir vers la personne qui l’a frappé, et tomber dans un cercle vicieux.
D’autres estiment que Rihanna fait juste ce qu’elle sait faire de mieux – provoquer délibérément les gens. (En ce qui le concerne, Chris Brown a tweeté « Tu n’aimes pas, n’écoutes pas ! »)
Peu importe la vérité, le moment a été mal choisi à cause de la sortie des documents de la court concernant l’agression, dont les détails sont durs à lire. Ils révèlent que Chris Brown a donné à plusieurs reprises des coups de poings au visage de Rihanna, mordu son oreille gauche et ses doigts, l’a immobilisé en lui faisant une clé de bras, et l’a étranglé à un tel point qu’elle commençait à perdre conscience.
Malgré cela, et bien que le célèbre féministe et penseur progressiste Mike Tyson se soit porter volontaire pour condamner Chris Brown, un sondage auprès des adolescents américains montre que la moitié d’entre eux reproche à Rihanna d’être à l’origine de cette attaque, alors qu’ un « nombre considérable » ont le sentiment qu’elle détruisait la carrière de son partenaire. En d’autres mots, c’est de la faute de Rihanna, même lorsque Rihanna est la victime.
 
Quelles ont été les réactions sur Twitter concernant les remixes de Chris Brown ?
Certains aiment, d’autres détestent, certains aiment mais détestent que nous ayons fait cela. Mais à la fin, elles ont été bien reçues.
Comment sont nés ces remixes ?
J’ai passé en revue une liste d’artistes. J’ai commencé avec des rappeurs et je me suis dis « Bof ». J’ai fais quasiment tous les remixes avec des rappeurs. J’ai pensé « Peut-être que je vais prendre un chanteur ». Et j’ai commencé à penser aux chanteurs de r&b en vogue, et ça a été le déclic. Beaucoup de mes fans voulaient un duo entre Chris Brown et moi depuis longtemps, j’en ai tenu compte. Il me semblait que c’était le bon moment. Juste avant les Grammy’s, nous sommes allés en studio et il m’a dit, [en échange de sa performance sur « Birthday Cake »] « Bien, pourquoi ne ferais-tu pas le remix de « Turn Up The Music » ? » C’était une sorte d’échange.
C’était la même session ?
La même session. Et puis, j’ai travaillé seule sur « Birthday Cake » peu de temps après. Au final, c’était le parfait timing.
Était-ce la première fois que tu le revoyais ?
Quand est-ce qu’on aurait pu se voir ? Nous travaillions et étions tous les deux en tournée. [Se tournant vers Jennifer et changeant de sujet] C’est de la bonne nourriture.
Cela a soulevé de nombreuses controverses.
Bien évidemment. Bien évidemment. Cela m’a pris au dépourvu pour être honnête.
L’attention sur toi ?
Oui… et spécialement les négatives. Tu sais, il ne m’est jamais arrivé de penser que c’était un problème. Vraiment pas.
Parce que les années ont passé et que tu pensais que c’était bon ?
Je pensais que les gens seraient surpris que nous fassions enfin un titre ensemble, mais je ne vois pas pourquoi les gens pensent que c’est une mauvaise chose, tu vois ce que je veux dire ? Dans mon esprit, c’était juste de la musique.
Certains ont trouvé que ça envoyait un mauvais message.
[En colère]Pardon ? Quel serait le message ?
Tu es retournée avec celui qui t’a envoyé à l’hôpital.
[S’énervant]Vraiment ? Est-ce le cas ?
Bien, oui.
Vraiment ? Vraiment ?
Tu as enregistré un titre avec lui, oui.
Ok. Dans un cadre complètement professionnel. Je veux dire, si j’étais revenu vers lui [en tant que petite amie] alors c’est une discussion totalement différente. Et si cela arrive un jour, alors c’est quelque chose dont vous me parlerez quand – si – cela a lieu. D’ici là, prenez ça comme tel. Je trouve que beaucoup de gens ont tiré des conclusions qui étaient incorrectes et ils ont fini par devenir stupides.
Comme quoi vous sortiez de nouveau ensemble ?
A cause d’une chanson. Que c’est stupide ! Si je sortais avec tous les hommes avec qui je collabore… Vie de merde.
Pourtant, les paroles n’aident pas beaucoup à chasser cette impression. Le premier couplet dit : « Girl, je vais te baiser maintenant / Cela fait longtemps / Ton corps m’a manqué ». Tu lui réponds : « Souviens toi comment tu le faisais / Si tu veux toujours l’embrasser / Alors viens et prend le ».
C’était le ton bien avant qu’il ne soit sur le titre, peu importe qui l’a fait. Tu pensais que ça allait parler de marelle ou de corde à sauter ?
Donc aucun de vous n’a pensé « Ca va jeter un pavé dans la mare » ?
Je ne verrai jamais rien de mal à faire de la musique.
Peut-être le problème vient du fait, qu’en tant qu’artiste, ta vie personnelle et privée s’entremêlent, tu as déjà joué sur cela [auparavant]. La première chanson que tu as sorti après l’incident était « Love The Way You Lie », qui parle de violence domestique.
Tout à fait. Mais pour « Love The Way You Lie », c’était moi en tant qu’artiste travaillant avec Eminem, l’artiste, racontant nos histoires individuellement. Sur une chanson, ensemble. Je suis perdue. Je n’arrive pas à comprendre où tu veux en venir.
Il est dur de séparer la personne qui a été victime de violence domestique et la pop star qui chante des chansons sur la violence domestique.
Je le sais. Ce que la société peut être dingue. Il y a beaucoup de choses dont vous n’arrivez pas à en revenir. Vous espérez des choses qui n’ont pas d’importance. Lorsque les gens réalisent pour qui ils vivent, et qui il est important de contenter, beaucoup d’entre eux vont commencer à vivre. Je ne me retrouverai jamais dans cette situation. Je repenserai à ma vie et dirai que je l’ai apprécié – et que je l’ai vécu pour moi – et Dieu. Cela ressemble de plus en plus à une interview de mauvais goût. De quoi veux-tu vraiment parler ? Je ne suis pas là pour parler de conneries.
C’est juste ce qui a fait la une récemment.
Ok ! Tu veux donc parler de tout ce qui se dit sur Google. Ou tu veux parler de choses que mes fans veulent savoir. Revenons aux choses vraies. Les choses importantes.
Que veulent savoir tes fans ?
A toi de me le dire, en tant que journaliste. Tu poses les questions et je te donne les réponses. Je ne peux pas aussi donner les questions.
Je suis désolé que ça t’ait contrarié.
Cela ne m’a pas contrarié. Ce qui me contrarie c’est que tu continues à me poser des questions idiotes sur des choses sans intérêt. Est-ce qu’on peut parler de quelque chose ? Est-ce que toutes tes questions sont comme ça ? Peux-tu passer à la suivante ?
C’est juste que tu n’as pas donné d’interviews depuis un moment et beaucoup de choses se sont passés.
Tu penses que je n’ai pas fais d’interviews depuis un moment ? J’en ai fais 4 ce matin.
Est-ce qu’elles se sont mieux passées que celle là ?
Nous verrons [quand elles sortiront] demain.

Partager cet article

Repost 0
Published by mudanma - dans People
commenter cet article

commentaires